ClosePolitique de Confidentialité et Cookies

Ce site web utilise des cookies. Cliquez ici, pour en savoir plus sur l'utilisation de cookies. Un clic sur "x" pour supprimer ce message et autoriser l'utilisation des cookies sur ce site web. 

Fondateur

Né à Ankara en 1901, il fait ses études au Lycée de cette ville. Plus tard, il se lance en affaires en 1917.

En 1926, il succède à son père à la tête de l'entreprise qu'il enregistre à la Chambre de commerce d'Ankara sous le nom de « Koçzade Ahmet Vehbi ». En même temps qu'il tient son entreprise, il devient également le représentant en Turquie de firmes étrangères comme Ford et Standard Oil, ce qui lui permet d'élargir son champ d'action. Il conclu d'ailleurs des ententes contractuelles avec ces entreprises plus tard.

En 1938, il fait le premier pas vers l'institutionnalisation et met sur pied la Koç Ticaret A.Ş. à Istanbul.

En 1948, il convainc General Electric de créer une usine de production d'ampoules en Turquie. C'est le début d'une entreprise conjointe, et l'usine commence sa production en 1952. Convaincu de l'importance des œuvres caritatives qu'il considère comme une responsabilité sociale, M. Koç s'y investit volontiers. C'est ainsi qu'il fonde le Dortoir Vehbi Koç pour étudiants (1946), la Vehbi Koç Eye Bank à la faculté de médecine de l'Université d'Ankara (1963) ; l'Institut de cardiologie de la faculté de médecine de l'Université d'Istanbul (1964), la Fondation turque pour l'éducation (1967) et le Dortoir METU Vehbi Koç pour étudiants (1968).

Koç entreprend des actions industrielles d'envergure au cours de la décennie 1950 et investit dans l'industrie locale, dont les produits se substitueront aux produits importés. Il a à son actif la production locale de nombreux produits tels que les voitures, produits blancs, radiateurs, appareils électroniques, tissus, allumettes, etc.

En 1954, il crée la Türk Demir Döküm et, un an plus tard, Arçelik, la plus grande entreprise industrielle privée de Turquie. Otosan, la première firme de l'industrie automobile turque débute sa production en 1959; tandis que Aygaz ouvre ses portes en 1962. Au cours des années suivantes, il crée plusieurs autres entreprises.

À mesure que le nombre d'entreprises industrielles augmentait, Vehbi Koç, persuadé que la survie des entreprises privées passe obligatoirement par l'institutionnalisation, crée en 1963 Koç Holding, le premier holding jamais créé en Turquie. Son objectif : fédérer les efforts et offrir le meilleur aux entreprises ainsi agglomérées. Après la création de ce holding, plusieurs entreprises voient le jour l'une après l'autre. Anadol, la première voiture turque, arrive sur le marché en 1966.

Désireux à présent d'investir dans le secteur agricole, Vehbi Koç étudie pendant longtemps les opportunités qu'offre ce domaine. Et en 1967, il crée l'usine de production de concentré de tomates TAT, la première du genre qui, au moyen d'un modèle basé sur des plantations sous contrat, réoriente le potentiel agricole de la Turquie jusqu'alors enclin à l'importation.

En 1968, l'industrie turque de l'automobile vit un événement historique : la création de FIAT et Tofaş. En 1971, Tofaş commence la production des voitures de marque Murat dont le nom est inspiré de celui du Sultan Murat.

Ayant compris très tôt l'importance de l'exportation pour l'économie du pays, Vehbi Koç fonde en 1970 Ram, la première entreprise turque de capital-investissement d'exportation.

Vehbi Koç focalise son attention sur les services sociaux et les activités de sa fondation et confie la gestion de ses entreprises à des gestionnaires au professionnalisme avéré via le Holding.

Inspiré par un voyage effectué à l'étranger en 1967, il met sur pied la Fondation turque pour l'éducation, première du genre, dans le but de canaliser les dons vers le secteur de l'éducation.

En 1969, il crée la Fondation Vehbi Koç qui œuvre dans l'éducation, la santé et la culture. À ce jour, cette fondation a réalisé de nombreux projets dans les domaines de la culture, la santé et l'éducation.

En 1976, la Bibliothèque Atatürk de Taksim est cédée à la municipalité d'Istanbul.

En 1980, le Musée Sadberk Hanım, le premier musée privé et sérieux du pays est ouvert, dédié à la mémoire de Madame Sadberk, la défunte épouse de M. Vehbi Koç.

La Fondation Vehbi Koç crée en 1987 le Lycée Koç où l'on enseigne en anglais puis, sous l'impulsion de cette fondation, l'Université Koç ouvre ses portes en 1993.

Il faut rappeler qu'en 1984, Koç prend sa retraite pour se concentrer davantage sur les activités sociales.

Conscient de l'importance de la question de la population et de la santé de la famille en Turquie, Vehbi Koç crée la Fondation turque pour la santé et le planning familial en 1985 et préside aux destinées de cette fondation jusqu'à son décès.

En 1987, Vehbi Koç est sacré Homme d'affaires mondial de l'année par la Chambre de commerce internationale. M.Rajiv Ghandi, alors Premier ministre de l'Inde, lui a décerné personnellement la plaquette au cours de la cérémonie organisée à New Delhi.

En 1994, l'Organisation des Nations Unies récompense la Fondation turque pour la santé et le planning familial et son président pour leurs œuvres. En 1973, le Prix mondial du planning familial est décerné à Vehbi Koç par Boutros Boutros Gali, alors Secrétaire général de l'ONU.

En dépit de ses réalisations dans divers domaines, Vehbi Koç a trouvé le temps de rédiger un livre, afin de partager ses expériences avec les générations futures. Ses deux livres “My Life Story” (« L'histoire de ma vie ») et “My Memories, Vision, Advice” (« Mes souvenirs, ma vision et mes conseils ») sont publiés en 1973 et 1987 respectivement. Les deux ouvrages ont été traduits en anglais.

Il décrit sa propre constitution dans "Targets and Principles" (« Cibles et principes »), un document destiné à ses entreprises, dans lequel il s'exprime en ces termes :

" Ma loi constitutionnelle se résume comme suit : Je n'existe que si mon pays et mon État existent également. Nous tous existons si la démocratie prévaut. Nous devons donner le meilleur de nous afin de renforcer l'économie de notre pays. Car, à mesure que notre économie se renforce, la démocratie s'enracine et augmente notre crédibilité à travers le monde ".

Vehbi Koç a vécu 95 années, passées au rythme des partenariats industriels, commerciaux et internationaux, des fondations, services sociaux et activités éducationnelles.

En résumé, il a crée environ 100 entreprises, pour un chiffres d'affaires de 7,3 quadrillions de livres turques pour les ventes cumulées en 2000. Il a employé environ 46 000 salariés directs, et mis en place une entreprise dont le montant des exportations en 75 années est estimé à près d'un milliard de dollars.

Il demeure un homme d'affaires exemplaire en matière d'industrialisation, d'institutionnalisation et de gestion professionnelle dans le secteur privé, l'éducation, la santé et les services sociaux par le biais de ses fondations.

Pour plus d'informations, merci de consulter le site www.vehbikoc.gen.tr